BOUBACAR CISSOKO

[kora / Sénégal]


samedi 7 octobre à 19:15 – 19:00 @ Stimultania


Boubacar Cissoko est l’espoir sénégalais de la kora, instrument dont il joue depuis qu’il a environ 13 ans.

Originaire de Marssassoum en Casamance, Boubacar Cissokho naît griot de l’union de Niama Konte et Lankandia Cissokho, grand joueur de kora et chef de l’Orchestre du Théâtre National Daniel-Sorano à Dakar. Mais Boubacar est également le jeune cousin virtuose de Ballaké Sissoko et c’est d’ailleurs avec lui, au Mali où il a aussi ses racines, qu’il apprendra la kora pendant 7 années passées auprès de ce maître, reconnu internationalement comme un des génies du genre. Là bas il côtoiera également le grand Toumani Diabaté et fera sa première scène en 2007 à ses côtés. Après d’autres expériences au Burkina et en Guinée, Boubacar retourne au Sénégal fort de son apprentissage.

En 2012, il démarre une collaboration avec Yann Tambour et son groupe Stranded Horse avec lequel il tourne depuis lors et signe l’album Luxe chez Talitres en 2016. Boubacar, du haut de sa jeunesse, est déjà un des grands représentant de la musique mandingue sénégalaise.

LES FILLES DE ILLIGHADAD

[musique touareg / Niger]


lundi 13 novembre à 19:00 @ Stimultania


Fatou Seidi Ghali, Alamnou Akrouni et Mariama Salah Assouan – viennent de la région des Illighadad, en plein cœur de la brousse du Niger, rarement on aura entendu des sons qui résonnent avec autant d’émotion que ceux des Filles de Illighadad. Fatou Seidi Ghali dirige ce groupe à la guitare et au chant, avec son jeu mesuré et calme, elle est l’une des seules guitaristes féminines de musique touareg, dans un monde dominé par le genre masculin. Ensemble avec ses cousines Alamnou et Mariame, au chant, elles vont droit à l’essence de cette musique des « ishumars », la mélangeant sur scène avec la tradition du « Tende », enregistrant leurs morceaux dans un grand studio ouvert : le désert. Une musique minimaliste, poétique et féminine où les rythmiques transes et ancestrales des
« Tendes » viennent soutenir un blues lancinant et mélodieux. L’Amour, la religion, les difficultés de la vie, la joie de la communauté, la glorification de la nature et la culture Touaregs sont les thèmes distillés au gré de leurs morceaux.